mercredi 8 avril 2020, Visiteurs : 682956
BANDEAU

رأينا هو صوت ألمبادرة الشعبية من أجل الحرية والعدالة الاجتماعية والتضامن. من أجل ابأدت أنظمة القمع واﻹستغلال للشعوب من أجل بديل مناهض للرأسمالية

RAÏNA porte la voix de l’Initiative populaire en Algérie pour la liberté, la justice sociale, la solidarité. Pour la fin des systèmes d’oppression et d’exploitation des peuples. Pour une alternative anticapitaliste.

Les victimes collatérales de la mafia de la steppe à Tiaret

Version imprimable de cet article Version imprimable
dimanche, 20 janvier 2013 16:01

La loi du silence
Les victimes collatérales de la mafia de la steppe à Tiaret
El watan 20.01.2013
Trois personnes, H. A., G. L. et A. A., employées dans le cadre du gardiennage des mises en défens steppiques dans la commune de Sidi Abderahmane, à 100 km au sud de la wilaya de Tiaret, viennent de faire les frais de leur dévouement au travail en se faisant congédier, sans aucune chance de renouvellement de leurs contrats, par la section locale du Haut-commissariat au développement de la steppe (HCDS).
Leur tort est d’avoir osé dénoncer le pacage illicite par certains grands barons de la steppe, que des membres de la commission dépêchés pour la circonstance ont pu d’ailleurs vérifier. Les victimes de cette grave dérive ont adressé une lettre aux responsables concernés (wali, services de gendarmerie, HCDS, chef de daïra et presse) pour attirer leur attention, non sans apposer au bas du document leurs empreintes digitales. Au lieu de les encourager, leur employeur les a mis au chômage parce que certaines castes qu’on affuble du titre de « mafia » continuent d’imposer leur diktat et ont juré de se payer leurs têtes.

Voilà comment on protège la steppe, ses mises en défens et l’interdiction des labours dans ces contrées à Tiaret. Evoquer la mafia de la steppe, ce n’est malheureusement pas une simple vue de l’esprit mais une cruelle réalité qui caractérise les vastes parcours de la wilaya. Dans la commune de Feïdja, certains protagonistes en sont venus aux armes pour régler un litige non sans la perte d’une personne, morte sur l’autel d’intérêts étroits. Jusqu’à quand ? *
Fawzi Amellal


Visiteurs : 185 / 682956

Documents joints

20 janvier 2013
Document : BMP
302.4 ko

--- Répondre à cet article ---

A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicités pour connaitre d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971
A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicité pour connaître d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971 » ( suite à nos deux dernières déclarations parues sur le journal (...)
بيان مبادرة 24 فيفري
يمكن تفسير المظاهرات الشعبية ليوم 22 فيفري 2019 على كافة التراب الوطني ضد العهدة الخامسة لبوتفليقة لأول وهلة على انها رفض للسياسة الاجتماعية والاقتصادية المطبقة خلال السنوات العشرين الأخيرة (...)
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER Les manifestations populaires du 22 février 2019 à travers le pays contre le cinquième mandat de Bouteflika s’interprètent à (...)
Accueil du site | Contact | Plan du site | Se connecter Suivre la vie du site Economie
logo facebook logo youtube logo google logo facebook
Copyright 2014 RAINA

12 visiteurs en ce moment