mercredi 8 avril 2020, Visiteurs : 682956
BANDEAU

رأينا هو صوت ألمبادرة الشعبية من أجل الحرية والعدالة الاجتماعية والتضامن. من أجل ابأدت أنظمة القمع واﻹستغلال للشعوب من أجل بديل مناهض للرأسمالية

RAÏNA porte la voix de l’Initiative populaire en Algérie pour la liberté, la justice sociale, la solidarité. Pour la fin des systèmes d’oppression et d’exploitation des peuples. Pour une alternative anticapitaliste.

Cauchemar à géométrie variable Par Abdelatif Rebah

Version imprimable de cet article Version imprimable
samedi, 22 février 2020 05:11


Les bilans et analyses d’un an de hirak se multiplient. A de très rarissimes exceptions, ils se suivent et se ressemblent. Un leitmotiv les rassemble : le hirak béni( el hirak el moubarak selon le mot de Abdelmadjid Tebboune) a sauvé l’Algérie, son Etat, son peuple et son armée. Le cauchemar du système Bouteflika, de ses acolytes et de sa gouvernance mafieuse est fini. A les croire, il est enfin permis de rêver, la bonne gouvernance est au bout du hirak. Encore un effort, camarades, car votre cauchemar est à géométrie variable. Il s’est épargné le monumental gâchis économique, social, humain des trois décennies du basculement à l’économie capitaliste, qui a mobilisé non seulement les instruments du droit mais également, la violence et la terreur, l’arbitraire, l’intimidation, la ruse et la corruption. Trois décennies de démantèlement restructurations, réformes, désinvestissement-désindustrialisation dont la liste des victimes, des fleurons sacrifiés, est longue qui l’illustre dans maints secteurs : ENIE, SNVI, ENIEM, SONIPEC, SORECAL, DNC-ANP, etc, etc.
Un cauchemar sélectif, aveugle à la souffrance et à la détresse des masses face à un système de santé publique détruit et une école publique jetée dans l’impasse,par les apprentis sorciers du" basculement", un mauvais rêve qui n’a pas vu le rouleau compresseur mis en branle, dès la décennie 1990, pour laminer l’encadrement du secteur des entreprises publiques, tout particulièrement industrielles. Parce qu’un secteur public riche et fort de ses ressources humaines qualifiées, compétentes et engagées, devenait un obstacle à abattre en priorité. Vous sortez d’ cauchemar auquel a échappé la machinerie(machination) déployée pour rendre moribonde, l’entreprise publique et faire qu’elle n’ait plus d’autre choix que d’accepter la privatisation comme une bouée de sauvetage, une mesure d’urgence

Vous avez évité le mauvais rêve de la machine à broyer judiciaire qui a envoyé, dans les années de 1990 ,en prison des milliers de cadres innocents du secteur public, 6385 cadres injustement incarcérés, sacrifiés à cette politique de démantèlement des outils du développement national qui se soldera par la dissolution ou la privatisation de plus de 80 entreprises publiques économiques nationales (EPE) et de près de 1 000 entreprises publiques locales (EPL), et par le licenciement de plus de 600 000 travailleurs.
Votre cauchemar a zappé le fossé profond que trois décennies de destructions libérales ont creusé entre la minorité qui s’est accaparée les richesses du pays et la masse des Algériens où dominent les couches de la jeunesse, privées de perspectives d’avenir.
Votre nuit cauchemardesque n’a pas vu les trois décennies d’une politique de classe menée par un Etat de classe, d’une main de fer enveloppée dans le velours soporifique des réformes « incontournables »(sic !), si chères à nos élites, où les revenus pétrogaziers ont servi à la mise en selle d’une bourgeoisie compradore vorace et insatiable, sans dessein industriel, armée des monopoles de l’importation de l’agroalimentaire, des véhicules de transport, du médicament, du secteur des travaux publics, de la promotion immobilière et de l’habitat de rente, etc. et à nourrir une nébuleuse, dominée par l’informel, de patrons de TPE (très petites entreprises) familiales — sans consistance technologique ni managériale, plus familiers de la « chkara » que des circuits bancaires.
Ces mauvais rêves continuent, ils risquent de se prolonger car la volonté de reproduire les choix économiques et sociaux de classe qui les hantent n’a pas faibli avec la nouvelle équipe de gouvernance


Visiteurs : 386 / 682956

--- Répondre à cet article ---


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicités pour connaitre d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971
A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicité pour connaître d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971 » ( suite à nos deux dernières déclarations parues sur le journal (...)
بيان مبادرة 24 فيفري
يمكن تفسير المظاهرات الشعبية ليوم 22 فيفري 2019 على كافة التراب الوطني ضد العهدة الخامسة لبوتفليقة لأول وهلة على انها رفض للسياسة الاجتماعية والاقتصادية المطبقة خلال السنوات العشرين الأخيرة (...)
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER Les manifestations populaires du 22 février 2019 à travers le pays contre le cinquième mandat de Bouteflika s’interprètent à (...)
Accueil du site | Contact | Plan du site | Se connecter Suivre la vie du site Débats sur l’actualité nationale
logo facebook logo youtube logo google logo facebook
Copyright 2014 RAINA

26 visiteurs en ce moment