samedi 23 février 2019, Visiteurs : 523277
BANDEAU

رأينا هو صوت ألمبادرة الشعبية من أجل الحرية والعدالة الاجتماعية والتضامن. من أجل ابأدت أنظمة القمع واﻹستغلال للشعوب من أجل بديل مناهض للرأسمالية

RAÏNA porte la voix de l’Initiative populaire en Algérie pour la liberté, la justice sociale, la solidarité. Pour la fin des systèmes d’oppression et d’exploitation des peuples. Pour une alternative anticapitaliste.

PC du Mexique, déclaration du CC du PCM en hommage à Rosa et Karl

Version imprimable de cet article Version imprimable
lundi, 4 février 2019 15:36

Un siècle plus tard

Nous honorons la mémoire de la révolution allemande, du parti communiste allemand - KPD et Karl Liebknecht et Rosa Luxemburg.

En novembre 1918, un processus révolutionnaire éclata en Allemagne. Les travailleurs, marins et soldats du port de Kiel - mais exprimant le malaise du prolétariat de tout le pays - se lassaient de la guerre impérialiste, de la pauvreté et de la faim, ils se sont insurgés en formant des conseils d’ouvriers et de soldats qui se sont rapidement répandus.

La guerre impérialiste, un conflit entre des requins qui recherchaient une nouvelle division du monde et augmentaient leurs profits, a inauguré une ère de révolution sociale. Le mouvement ouvrier international de tous les pays a été trahi par la social-démocratie, par la II Internationale, qui avait décidé, lors de ses congrès, de s’opposer à la guerre et de la combattre, une fois qu’elle avait commencé à soutenir la bourgeoisie de chaque pays participant et le carnage international entre frères de classe.

L’aile révolutionnaire du mouvement ouvrier, parmi laquelle se distinguaient les bolcheviks et les spartacistes allemands, fut regroupée dans la gauche de Zimerwald et appelée à transformer la guerre en une révolution sociale, brandissant le drapeau rouge de l’internationalisme prolétarien et les tâches programmatiques du Manifeste. du parti communiste.

La décomposition de la Deuxième Internationale dénoncée avec véhémence par Lénine et Rosa Luxemburg, dans d’importants travaux théoriques, s’appuie sur la fausse représentation, l’adultération du marxisme, dans laquelle la logique de la réforme a prédominé. L’opportunisme et le révisionnisme de Bernstein, auxquels Kautsky a finalement adhéré, ont non seulement abandonné les intérêts de la classe ouvrière, mais ont fini par former des rangs avec la bourgeoisie, sont devenus une force contre-révolutionnaire active et l’ont prouvé pendant les mois troublés de 1918-1919.

Au milieu de la lutte, les spartacistes, où se distinguaient Karl Liebknecht, Rosa Luxemburg, Leo Jogiches, Clara Zetkine, Franz Mering, Herman Duncker et William Pieck, comprenaient la nécessité d’un parti indépendant de la classe ouvrière, sans lien, ni idéologique. Ni organique avec la social-démocratie, et pour cette raison les 30 et 31 décembre 1918 et les 1 er et 2 janvier, la fondation du Parti communiste allemand a été faite -KPD. Le programme et les objectifs du KPD étaient conformes au marxisme, à la lutte pour le renversement du capitalisme et à la révolution socialiste. Cette étape importante a toutefois été retardée, car l’absence du parti communiste, le parti d’avant-garde, a facilité les tâches contre-révolutionnaires de la social-démocratie.

Craignant que les insurrections dans diverses villes allemandes et l’existence de conseils d’ouvriers et de soldats permettent aux révolutionnaires allemands de suivre le chemin de la Grande Révolution socialiste d’octobre, la bourgeoisie allemande se rapproche de la Démocratie sociale et lui confie la responsabilité d’imposer l’ordre et la domination de classe des capitalistes pour assurer la stabilité et assurer la dictature de classe : la République de Weimar doit donc être considérée comme une restauration contre-révolutionnaire que réfute les opportunistes et les réformateurs qui la considèrent aujourd’hui exemple à suivre. C’est l’entrée sur la scène de la social-démocratie en tant que coupe-feu de la révolution, sa pleine intégration en tant qu’élément consubstantiel de la dictature de classe de la bourgeoisie.

L’assassinat de Karl Liebknecht et de Rosa Luxemburg, le 15 janvier 1919, la répression sanglante contre les spartacistes était l’œuvre de la social-démocratie, du gouvernement d’Ebert et de Noske. Comme Lénine l’a enseigné lors de son discours au premier congrès de l’Internationale communiste, ce crime politique a une portée historique mondiale car il montre le caractère véritable de la démocratie bourgeoise et le rôle de la social-démocratie.

Il est clair pour nous que les révolutionnaires héroïques du prolétariat ont payé leurs erreurs. Espérer tant pour construire le parti propre à la classe ouvrière, empêcher l’apprentissage, la forge, l’expérience nécessaire pour les tournants de la lutte de classe et l’aggravation des combats, car il n’y avait pas de cohésion à l’époque, une discipline suffisante , la capacité d’avant-garde et de cerveau de la classe à aller déterminer, minute après minute, l’offensive, la retraite, pour assumer sous toutes ses coutures la situation révolutionnaire et l’ insurrection en tant qu’art. Dans cette expérience révolutionnaire importante, nous apprécions la leçon essentielle des bolcheviks consistant à lutter sans relâche contre l’opportunisme de gauche et de droite, le réformisme et le révisionnisme, caractère indispensable du centralisme démocratique.

Il est clair pour nous que nous ne pouvons pas oublier le caractère de la social-démocratie qui est déjà une force contre-révolutionnaire, ennemie de la classe ouvrière, comme le prouve le gouvernement social-démocrate au Mexique qui prend toutes les mesures nécessaires pour démobiliser les travailleurs et leurs luttes et à renforcer l’appareil répressif de l’État.

Nous soulignons également les divers efforts déployés pour dénaturer les faits de la révolution allemande, le rôle et les performances des communistes ; ainsi que pour rationaliser et qualifier l’action de la social-démocratie, de la part des opportunistes du monde, des eurocomunistes et des généraux traîtres à la cause de la classe ouvrière et des ouvriers. Ce sont ces agents des capitalistes des travailleurs de mouvement qui pendant des années ont appelé à gauche - période de classe contre classe et les communistes quand ils défendaient l’indépendance du parti et les fronts de la classe ouvrière et des formations avec la bourgeoisie et de la démocratie sociale ou qui ont résisté à l’offensive constante en les moulant à une politique de conciliation ou à une autre variante bourgeoise.

Nous regrettons l’existence d’une fondation, financée par des fonds européens, usurpant le nom de Rosa Luxemburg et promouvant les idées anticommunistes dans le monde et dans notre pays et renforçant les gouvernements sociaux-démocrates tels que López Obrador.

Nous honorons la mémoire des communistes spartacistes, apprenant de leur héroïsme, de leurs vertus et de leurs faiblesses, de leurs succès et de leurs erreurs, tirant les leçons de la défaite.

Nos drapeaux rouges volent fièrement en l’honneur de Rosa Liebknecht, Rosa Luxemburg, que Lénine a appelé les meilleurs représentants de la Troisième Internationale.

Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !

Le Comité Central du Parti Communiste du Mexique


Visiteurs : 38 / 523277

--- Répondre à cet article ---


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

Retraites, pensions, emploi, pouvoir d’achat : Nos luttes futures !
Retraites, pensions, emploi, pouvoir d’achatnos luttes futures ! La loi sur la retraite anticipée a été abrogée comme il fallait s’y attendre. Maintenant que la fièvre est (...)
La situation en Algérie est-elle préoccupante ?
La situation en Algérie est-elle préoccupante ? On sent, par certaines campagnes médiatiques contre notre pays, que quelque chose se trame. Le traitement des réfugiés (...)
Un prix Nobel de médecine accuse : « guérir des maladies n’est pas rentable pour les laboratoires »
« Le prix Nobel britannique de médecine, Richard J. Roberts, a accusé les grands laboratoires pharmaceutiques de faire passer leurs intérêts économiques avant la santé des (...)
L’adhésion de l’Algérie à l’OMC : descente dans l’enfer du droit et de la concurrence ou catapulte vers la jungle du commerce mondial, Cherif Aissat*
L’Organisation[i] mondiale du commerce (OMC) est née le 15 avril 1994 à Marrakech (Maroc) par l’Accord ou Déclaration éponyme. Elle est entrée en exercice en 1996. Elle est le (...)
Sur le raisonnement par analogie (Qiyas) dans la pensée arabo-musulmane
Au début de l’époque des Abbassides deux courants de pensée divergeaient sur la méthode de l’interprétation du Coran et des Hadiths . Les Mu’tazila (rationnaliste) s’appuiaient (...)
Qui a crée l’EI ? par Michel Chossudovsky
Michel Chossudovsky est directeur du Centre de recherche sur la mondialisation et professeur émérite de sciences économiques à l’Université d’Ottawa. Il est l’auteur de "Guerre (...)
Accueil du site | Contact | Plan du site | Se connecter Suivre la vie du site Mouvement communiste et ouvrier international(MCOI)
logo facebook logo youtube logo google logo facebook
Copyright 2014 RAINA

20 visiteurs en ce moment