vendredi 19 avril 2019, Visiteurs : 550343
BANDEAU

رأينا هو صوت ألمبادرة الشعبية من أجل الحرية والعدالة الاجتماعية والتضامن. من أجل ابأدت أنظمة القمع واﻹستغلال للشعوب من أجل بديل مناهض للرأسمالية

RAÏNA porte la voix de l’Initiative populaire en Algérie pour la liberté, la justice sociale, la solidarité. Pour la fin des systèmes d’oppression et d’exploitation des peuples. Pour une alternative anticapitaliste.

Sur la publicité

Version imprimable de cet article Version imprimable
mercredi, 30 mai 2018 11:26

Sur la publicité

Dans son livre « néo-fascisme et idéologie du désir » , Michel Clouscard sociologue et philosophe français (1938-2009) écrit ceci :

« Quelle grossière erreur de réduire l’idéologie au discours constitué officiel (auquel personne ne croit !) l’idéologie est la pratique des mœurs selon ses quatre relais : la publicité, le décervelage, la mondanité et le pre-fascisme culturel »

On comprend donc que l’idéologie néolibérale n’a pas en réalité besoin de discours, elle se pratique par des comportements auxquels y adhèrent les individus à leur issu. Analysons le contenu d’une publicité pour bien illustrer ce que Clouscard voulait bien dénoncer ou nous faire prendre conscience des dangers de l’idéologie du désir.
La « pub » en question passe ces derniers temps sur les chaînes de television françaises (beaucoup d’algériens les regardent). Elle montre deux couples partis pour une promenade dans un endroit légèrement escarpé. A un moment une des deux femmes interpelle son mari d’un air très contrariée « donne donne les clés de la voiture ». Son mari, étonné, lui répond « pourquoi ? » Elle ajoute « de la fumée sort de la cuisine de notre maison ». La scène suivante de la publicité montre les deux femmes, toutes heureuses dans la voiture, laissant croire que toute l’histoire, inventée par l’une d’elles, visait à obtenir les clés pour pouvoir conduire la voiture.

Dans cette publicité :

  • on voit une femme mentir tout naturellement à son mari
  • il est suggéré de ne pas refouler un désir et de le satisfaire quelque soit le coût même au prix de sa dignité.
  • on nous met dans la tête que consommer nous rend heureux
  • la marchandise (ici la voiture) devient une fétiche

Pour satisfaire son désir de conduire la voiture de son mari, elle a eu recours au mensonge le plus vilain des défauts. Elle perd ses valeurs humaine et devient esclave de son instinct de consommation. On peut aussi déduire que les rapports du couple ne sont pas basés sur le partage et la solidarité mais sur le principe « ce qui est à toi il est seulement à toi ». C’est la culture de l’individualisme .
Voilà comment dans cette « pub » l’idéologie néolibérale se faufile dans notre tête et s’y installe. Et Clouscard a donc bien raison.
Le 28/05/2018
MM.
Suggestion : vidéo à voir.


Visiteurs : 215 / 550343

--- Répondre à cet article ---


modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Un message, un commentaire ?
  • (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

Qui êtes-vous ? (optionnel)

A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicités pour connaitre d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971
A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicité pour connaître d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971 » ( suite à nos deux dernières déclarations parues sur le journal (...)
بيان مبادرة 24 فيفري
يمكن تفسير المظاهرات الشعبية ليوم 22 فيفري 2019 على كافة التراب الوطني ضد العهدة الخامسة لبوتفليقة لأول وهلة على انها رفض للسياسة الاجتماعية والاقتصادية المطبقة خلال السنوات العشرين الأخيرة (...)
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER Les manifestations populaires du 22 février 2019 à travers le pays contre le cinquième mandat de Bouteflika s’interprètent à (...)
Accueil du site | Contact | Plan du site | Se connecter Suivre la vie du site Société
logo facebook logo youtube logo google logo facebook
Copyright 2014 RAINA

11 visiteurs en ce moment