vendredi 19 avril 2019, Visiteurs : 550352
BANDEAU

رأينا هو صوت ألمبادرة الشعبية من أجل الحرية والعدالة الاجتماعية والتضامن. من أجل ابأدت أنظمة القمع واﻹستغلال للشعوب من أجل بديل مناهض للرأسمالية

RAÏNA porte la voix de l’Initiative populaire en Algérie pour la liberté, la justice sociale, la solidarité. Pour la fin des systèmes d’oppression et d’exploitation des peuples. Pour une alternative anticapitaliste.

La réponse de Hamid Sintes à Chawki Amari

Version imprimable de cet article Version imprimable
vendredi, 12 août 2016 20:42

Suite à une chronique au goût très discutable écrite par l’éditorialiste Chawki Amari dans le journal Elwatan au sujet du fleurettiste Hamid Sintes. L’escrimeur algérien a tenu à user de son droit de réponse, en publiant une tribune sur Facebook. Ci-dessous le contenu integral.

« Bonjour, Je m’appelle Victor hamid Sintes, je viens me présenter à vous car bien qu’on ne se connaîsse ni d’ève ni d’adam je suis le sujet principal d’une de vos chronique ! J’ai été surpris de voir mon nom associé à tout un tas de choses qui ne me concerne aucunement tel que la dénonciation du fonctionnement de la bureaucratie Algérienne ou l’argumentation « l’escrime n’est pas un sport pratiqué en Algérie où l’on préfère encore le corp à corp traditionnel et le couteau » ou encore l’idée de « vengeance contre le pays colonisateur » ou enfin « l’art du bar à Alger »..

Si vous avez de la rancœur envers certaines choses ou des choses à dénoncer en particulier, vous seriez gentil de ne pas le faire en profitant de mon nom et de mon image.. Quand au sujet principale de votre chronique, c’est à dire moi, vous seriez gentil également de ne pas me prêter des actes et des pensées qui ne sont finalement que le fruit de votre interprétation suite à la lecture approximative d’articles parus dans la presse française. Sachez qu’il n’y a pas de version « officieuse » à mon départ de l’Insep, j’ai été convoqué le lendemain d’un article critiquant directement l’entraîneur national et mis à la porte suite à ça. L’entraîneur national m’a ensuite discredité dans la même presse afin de donner moins de poid aux critiques à son encontre. Il a pour cela parlé de « problème d’alcool » et non pas d’alcoolisme chronique en argumentant avec une anecdote vielle d’il y a 15 ans..

Je suis très étonné de lire que malgré nos rapports et notre proximité inexistante vous soyez en capacité d’établir ma consommation d’alcool passé, présente et future.. Bref cet article est affligeant de bêtises et j’ai du mal à en comprendre l’intérêt. Je trouve qu’ il incite à la haine et au racisme. Il est tellement facile de faire dans la provocation en romançant la verité afin d’essayer de sortir du lot.. Dans ces conditions, je peux d’ailleurs également me prêter au jeu de la chronique choc : « Mr chawki Amari, acteur de second rôle, caricaturiste peu renommé mais surtout ancien prisonnier récidiviste a renoncé à la geologie pour le métier de journaliste. Ayant craché sur le drapeau Algerien, il est condamé et s’enfuit vivre en France. N’arrivant pas à percer malgré les années passants et pour essayer de trouver un minimum de reconnaissance, il s’essaye dans une chronique choc et provocatrice nommée Point Zero où il crie toute son amertume et sa rancœur envers son pays qui l’a vu naître. Le titre est plutôt bien choisit, c’est un zero pointé qu’on lui donne, plus proche de la romance que du journalisme… »

Amicalement,

Victor Hamid SINTES


Visiteurs : 357 / 550352

--- Répondre à cet article ---

A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicités pour connaitre d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971
A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicité pour connaître d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971 » ( suite à nos deux dernières déclarations parues sur le journal (...)
بيان مبادرة 24 فيفري
يمكن تفسير المظاهرات الشعبية ليوم 22 فيفري 2019 على كافة التراب الوطني ضد العهدة الخامسة لبوتفليقة لأول وهلة على انها رفض للسياسة الاجتماعية والاقتصادية المطبقة خلال السنوات العشرين الأخيرة (...)
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER Les manifestations populaires du 22 février 2019 à travers le pays contre le cinquième mandat de Bouteflika s’interprètent à (...)
Accueil du site | Contact | Plan du site | Se connecter Suivre la vie du site Débats
logo facebook logo youtube logo google logo facebook
Copyright 2014 RAINA

6 visiteurs en ce moment