vendredi 17 janvier 2020, Visiteurs : 642811
BANDEAU

رأينا هو صوت ألمبادرة الشعبية من أجل الحرية والعدالة الاجتماعية والتضامن. من أجل ابأدت أنظمة القمع واﻹستغلال للشعوب من أجل بديل مناهض للرأسمالية

RAÏNA porte la voix de l’Initiative populaire en Algérie pour la liberté, la justice sociale, la solidarité. Pour la fin des systèmes d’oppression et d’exploitation des peuples. Pour une alternative anticapitaliste.

Articles les plus récents

Articles les plus récents


Ali Ben Dris, spécialiste des mouvements sociaux, à L’Expression « La direction du Hirak 2 est ‘‘multicéphale’’ (...)

Ali Ben Dris est sociologue de formation, attaché aux luttes syndicales en Algérie et en France, mais aussi un fin analyste des variantes de la situation politique. Dans cet entretien il approche le Mouvement populaire, il l’analyse depuis son émergence au processus actuel dont les interférences et les déviations s’expriment d’une manière manifeste. L’Expression : Le Mouvement (...)

Le Hirak met le système en crise prolongée Par Saoudi Abdelaziz

Par Saoudi Abdelaziz, 5 janvier 2019 Le Hirak a réussi jusqu’ici à imposer le traitement pacifique de la crise du système, crise dans laquelle l’Algérie macère depuis la répression du mouvement populaire de 1980, coïncidant avec le déclenchement de l’infitah économique de Chadli qui déstabilisera radicalement le processus d’industrialisation et de création d’emplois pourtant bien (...)

L’Afrique du Nord et le Sahel sous la menace directe d’une nouvelle escalade en Libye

Le parlement turc a adopté, le 2 janvier, un texte permettant au président Recep Tayyip Erdogan d’envoyer des militaires en Libye afin de soutenir le Gouvernement d’union nationale (GNA) de Fayez-al Sarraj en conflit avec le maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l’est libyen. En proie au chaos depuis l’intervention de l’Otan en 2011, qui s’est soldée par la chute et la mort de (...)

Docteur Ahmed Bensaâda à L’Expression « Les Américains ont financé des ONG algériennes »

Ahmed Bensaâda est docteur en physique, diplômé de l’université de Montréal, auteur, essayiste, analyste politique et enseignant à l’université d’Oran. Dans cet entretien, il revient à la problématique qui soulève tant d’interrogations et de questionnements, à savoir le « printemps » arabe et les révolutions colorées et leur genèse. Il dissèque brillamment le processus de la création (...)

Après l’élection du président Tebboune et les funérailles du général Ahmed Gaïd Salah : Déclaration du Collectif novembre pour la (...)

Déclaration du Collectif novembre pour la souveraineté nationale, une économie autocentrée et le socialisme. Impressionnante et émouvante, une extraordinaire mobilisation populaire, essentiellement jeune, a formé le long cortège des funérailles du moudjahid Ahmed Gaïd Salah. Les significations politiques et, plus important, symboliques sont nombreuses. Les couches (...)

Le général Gaid Salah était un patriote, qui aimait son pays

Le général Gaid Salah était un patriote, qui aimait son pays Le général Gaid Salah était un patriote, qui aimait son pays et ce, malgré tous les reproches qu’on peut lui faire et les dérives qu’on lui attribue. Je pense profondément qu’on ne peut décemment lui faire endosser toutes les difficultés que vit l’Algérie et éviter de l’utiliser comme un bouc émissaire comme le font certains (...)

ELLI MA FHEMCHE YEFHEME الى ما فهمش يقهم celui qui n’a pas compris...comprendra

Certains « Leaders » du Hirak interdisent aux travailleurs et étudiants de poser leurs revendications sociales lors des marches, aux femmes féministes leurs revendications d’égalité devant la loi aux chômeurs ceux de l’emploi etc.… de peur de diviser le Hirak ! mais ne pipent pas mot quant ça scande « LARBI ZITOUT ,allah Akbar »من احد الشعارات في 44 الجمعة : الله اكبر العربي (...)

L’impasse structurelle des choix de classe libéraux : cas de l’industrie automobile en Algérie par :Abdelatif (...)

Il y a un penchant chez les observateurs de la situation politique en Algérie à interpréter la crise au sommet, simplement, en termes de querelles intestines de clans du pouvoir qui entre-déchirent, de rivalités inconciliables entre détenteurs de pouvoirs, de guerre des élites. Toutefois, on ne peut comprendre le moment paroxystique de la crise du régime en 2019, sans l’examiner (...)

Quels enseignements tirés à chaud de l’élection du 12 décembre 2019 ?

Quels que soient le taux de participation et le pourcentage obtenu, aujourd’hui, l’histoire retiendra l’élection d’Abdelmadjid Teboune comme le nouveau Président de l’Algérie indépendante et ce malgré l’endurance du mouvement populaire né le 22 février 2019.En effet, malgré la situation inédite créée par le hirak 1 et les gains obtenus depuis le renvoi de Bouteflika qui postulait à un (...)

Transitions, élections et autres considérations. Par Hocine Khaiti

Mais la majorité des algériens et des algériennes voteront pour préserver l’état nation et la stabilité de l’Algérie.Ce sera leur mérite et leur marque de patriotisme.Par Hocine Khaiti Devant l’exaspérante, mais trompeuse ,exiguïté des dilemmes ( pour ou contre le "Hirak", contre le Hirak donc pour le pouvoir, pour ou contre la transitionة pour ou contre les élections) dans lesquels (...)

L’élection présidentielle du 12 décembre n’est pas une fin en soi.. Ali Ben Dris.

il est acquis que le hirak 1 a été salutaire pour le pays. Il a mis en lumière les contradictions au sein des classes possédantes, l’ampleur du pillage auquel elles se sont livrées depuis le début des années 80... et la mise au fer de plusieurs personnalités influentes du clan Bouteflika.Le hirak 1 a libéré les Algériens du mépris et de la culture du fatalisme qui leur a été transmise (...)

Éclairer objectivement le chemin sinueux des luttes.Saci Belgat

Il est vrai que 1962 ne ressemble en rien à 2019 et fort heureusement sinon à quoi aurait servi une guerre de libération, ses morts, ses martyrs, ses orphelins, ses camps de concentration que les belles âmes ont nommés camps de regroupement. L’Algérie a progressé c’est indéniable mais elle mérite mieux que ça. En comparaison avec Cuba un pays moins nanti en ressources non (...)

Empêcher de voter, est-ce un acte démocratique ? Par Ahmed Bensaada

Empêcher de voter, est-ce un acte démocratique ? Par Ahmed Bensaada. Posée de la sorte, cette question semble farfelue. Mais pas le moins du monde. Certains membres du Hirak de l’étranger intimident les électeurs qui « osent » se présenter dans les consulats ou dans les bureaux de vote en les traitant de « traîtres » ou de « cachiristes » (partisans de l’ancien système). Selon (...)

L’Éditorial d’EDDERB ECHOUYOU3I افتتاحية الدرب الشيوعي

Raina , livre à ses lecteurs l’éditorial suivi en PDF du bulletin périodique de Edderb Echouyou3i ’La voie Communiste)nous vous souhaitons bonne lectureRAINA الدرب الشيوعي مؤطر من قبل شيوعيين جزائريين يناضلون من أجل إعادة بناء الحزب الشيوعي في الجزائر. إعادة البناء في خضم النضالات و منأجل النضالات. Edderb Echchouyouii est animé par des communistes algériens qui militent pour la reconstruction d’un (...)
A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicités pour connaitre d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971
A tous nos amis et lecteurs qui nous ont sollicité pour connaître d’avantage la « MOUBADARA du 24 Février 1971 » ( suite à nos deux dernières déclarations parues sur le journal (...)
بيان مبادرة 24 فيفري
يمكن تفسير المظاهرات الشعبية ليوم 22 فيفري 2019 على كافة التراب الوطني ضد العهدة الخامسة لبوتفليقة لأول وهلة على انها رفض للسياسة الاجتماعية والاقتصادية المطبقة خلال السنوات العشرين الأخيرة (...)
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER
DÉCLARATION DE LA MOUBADARA DU 24 FÉVRIER Les manifestations populaires du 22 février 2019 à travers le pays contre le cinquième mandat de Bouteflika s’interprètent à (...)
Accueil du site | Contact | Plan du site | Se connecter
logo facebook logo youtube logo google logo facebook
Copyright 2014 RAINA

472 visiteurs en ce moment